EXT/ Un nouveau featuring dans Copain du web

J’essaie d’envahir toutes les chaînes youtube francophone. Dans un premier temps. Nous verrons l’international dans un second. Un peu de chantage, sous prétexte de vieilles vidéo compromettantes de nos années fac, et j’ai obligé Copain du Web à me featurer encore une fois dans sa dernière vidéo. Bien entendu je vous recommande de regarder les 6 minutes de poilade pour mes seules 4 secondes.

Laisser un commentaire

J’ai joué dans un film qui déchire

Après la tournée de festival, Turbo vomi arrive en ville… sur le web. Chouette, vous allez tous pouvoir découvrir ma performance en tant que ‘réalisateur de clip’. Ça vous fait une belle jambe. Mais surtout une belle excuse pour mater ce délire mixant prise de vue réelle et animation. J’ai joué une scène avec Jackie Chan, je suis trop fiers.

Laisser un commentaire

BULON, mon film pour les 30 ans de canal+

J’ai été mandaté l’été 2014 par Canal+, via l’équipe de l’oeil de links, pour réaliser un film de 30 secondes. En effet, à l’occasion des 30 ans de canal ils ont organisé un petit concours: 30 secondes pour 30 ans. La thématique était de façon plus générale ‘les 30 ans’, pas forcément de canal+. La diffusion étant désormais bien révolue (novembre 2014),

je me permets de vous diffuser directement ce petit film. Voici donc Bulon, dans une version légèrement moins étriquée, puisque je n’ai plus cette limite précise des 30 secondes.

Bon visionnage de ces 45 secondes :)

Laisser un commentaire

EXT/ Interstellar, la surprise

Avis totalement subjectif, garanti sans spoiler

Quelle expérience inattendue ! Peut être parce que j’étais resté sur des déceptions de la part de Christopher Nolan. D’abord Inception, qui au fil du film perdait de son intérêt pour terminer sur une scène d’action sans saveur. Là où Matrix mettait en place un univers et un dispositif qui accouchèrent de scènes aussi incroyables que jubilatoires, le dispositif d’Inception tournait un peu à vide. Et plus récemment le Dark knight rises qui tombait dans les écueils que ses deux précédents opus avaient réussi à éviter brillamment: surenchère de gadgets, personnages vides, redite…

Bref, je n’avais vu qu’un teaser d’Interstellar un an plus tôt, juste assez pour me donner envie, mon esprit était dans les meilleurs dispositions possibles: sans attente, et sans même savoir de quoi il s’agissait.

(Lire la suite…)

Laisser un commentaire

Ramirou, la série qui dure 1 épisode.

Voici enfin l’épisode pilote réalisé en 2011.

J’attendais d’avoir d’autres épisodes avant de commencer à publier la série. Mais j’ai abandonné le projet quand j’ai perdu mes scénario sur mon putain d’ipod touch de merde (sauf si quelqu’un sait récupérer les données, j’ai déjà changé la batterie mais il ne se lance plus).
Ensuite j’ai voulu retoucher un élément moche à cause de Simon Dronet. C’est là que 2 ans se sont écoulés. Jamais convaincu par mon effet, j’ai décidé d’abandonner et de passer à autre chose. Il était donc temps de le publier, car le film peut tout de même fonctionner comme un court métrage unique.

Bon visionnage et quelque part, bon débarras. Je me libère de plein de trucs qui trainaient en ce moment, ceci est fort agréable.

2 commentaires
nikubik:
Héhé merci. Je ne crois plus être motivé par le projet de toute façon. Le fait de raconter tout en voix off me semble un peu étrange maintenant.

Mimite:
Dommage, j'aimais beaucoup le personnage, sont coté décalé, et son enquête tout aussi décalé ^^ Chapeau à Arno, tu as assuré, et tu tenais la ton meilleur rôle ^_~

Vimeo’s style

Une nouvelle vidéo qui n’est ni un Voxel, ni une Grotte, ni Les tigres (faut pas rêver), ni un Sonson ? J’aimerai que ce soit plus souvent le cas, car j’ai envie de faire des films moi.

En tout cas, il s’agit ici de vieilles images qui trainaient, dont je voulais faire quelque chose pour les dégager. A l’époque, j’avais simplement envie de faire comme toutes ces vidéos vimeo qui compilent de belles images avec une belle musique sans rien raconter, juste un témoignage de la qualité d’image d’une caméra.
En exagérant, j’ai l’impression de voir s’enchainer les sorties de cameras (ou appareils photos), puis les compilations de belles images afin de montrer leur qualité pour les faire acheter. Ensuite les gars achètent la nouvelle caméra et font des films de belles images avec… et c’est tout. Comme un cercle vicieux de films beaux mais vides pour vendre une nouvelle caméra qui servira à faire des compilations de belles images pour justifier son achat.

Ces films ont paradoxalement des qualités plastiques, de montage, parfois presque une démarche artistique, mais restent au final un témoignage technique, avec la focale, l’ouverture et la valeur d’iso affichés en surimpression.

Donc j’étais partie de l’envie d’en faire un avec la caméra de notre association de l’époque (la désormais obsolète Fx1 de Sony), histoire de voir si j’en étais capable. Mais aujourd’hui, en revoyant les images, j’ai eu envie d’être plus ironique. Peut être plus explicite par rapport au mélange mimétisme/critique de ce système de vidéo. Car j’en ai regardé pas mal pour choisir ma propre caméra, et à force j’ai ressenti ce vide de la recherche technique. Une répétition infinie: caméra / compilation d’image / nouvelle caméra / nouvelle compilation. A un moment, on perd le but qui est de réaliser un film pour raconter une histoire, une émotion. C’est pourquoi je précise ici « compilation d’images » à la place de « film ». Je crois qu’il y a plus de ce genre de montages tests que de réels films et que beaucoup de matériel est acheté pour rien (idem dans le monde de la photo).

J’ai couplé ça avec ce que j’ai redécouvert de ces images, car déjà à l’époque je n’avais pas pu m’empêcher de dévier du beau.

Bref, voici Vimeo’s style (appelé délire étang dans les bilans).

(la version Vimeo se refusant à la HD, je priorise Youtube, mais l’ironie est de regarder sur Vimeo ;))

Laisser un commentaire