J’ai eu la maladie de Lyme

Autant Léa a des yeux de forêt était un film sur ma vie intérieure (en fiction), autant celui-ci vient brutalement étaler ma vie externe (en documentaire). Celle de mon derme au contact du monde réel. Sans m’y attendre, je me suis retrouvé, pour le première fois de ma vie, hospitalisé. Confronté à l’enfermement et à l’attente de comprendre ce qui m’arrivait, j’ai capturé mes impressions.

Laisser un commentaire

Exclusivité Nikubik: des images de Peg

J’avais participé en tant que cobay… acteur au futur film du pote Simon Dronet. Mais ce dernier avait les yeux plus gros que le ventre, si bien qu’il abandonna le projet, car il lui manquait trop d’images. Et pourtant, il s’était notamment échiné sur l’effet de cette scène que je vous livre en exclus totale. Bien entendu un professionnel ne se lance pas dans un tel travail d’effet s’il n’a pas monté tout son film, soyons sérieux.

Laisser un commentaire

Tout à coup j’ai fait un film

Film impulsif sauvage. J’étais là, pas bien à trainer un mal-être, j’avais envie de sortir, il faisait beau, et j’avais cette envie de filmer. Le vent dans les rideaux et mon état du moment. Après hésitation, je me suis finalement lancé et j’ai suivi mon ressenti. Sans me poser de questions inutiles du genre « a quoi ça sert tout ce que je fais ? » « est-ce que le film plaira ? »

Je me suis laissé guider par ce qui m’attirait automatiquement. Au fur et à mesure, une dialectique s’est construite. Au montage, j’ai utilisé des sons/musiques que Léa venait de me faire découvrir, c’était parfait. Depuis, la démangeaison de filmer cela a disparu, j’ai bien fait de me lancer.

Laisser un commentaire

Un film qui brille

A la base, le prétexte d’un défi forum (réaliser un film pour le forum vidéo qui a lieu un mois plus tard) sur le thème ‘Do you have the shine ?’ Une envie de réaliser un film avec Benoît Lemennais. Encore une fois on regroupe tout cela. Nous nous sommes rapidement écarté du thème pour aller dans des directions qui nous parlent plus, comme l’enfermement, la vacuité d’un travail inutile. Au final il reste du thème uniquement le choix de ce mot: shine.

Laisser un commentaire

Une soirée de fou en vidéo

Performances, concerts, expo, vidéo, trucs non répertoriés… LA NUIT TRES BIEN SPECIALE fut une réussite organisée par notre association The oyster. En voici ma captation dans l’ordre chronologique.

4 commentaires
nikubik:
Ahhh. Ya une photo de toi quelque part afin de savoir si je t'identifie ?

TRICARD:
Un ancien caennais d'Art du spectacle. On s'est croisé une ou deux fois à "l'huitre rouge" ...

nikubik:
Hey merci. Effectivement, se fût un beau moment de délires multiples. Mais qui es-tu, je ne devine pas ?

Tricard:
ah ah La Nuit Très bien spéciale, ça rend nostalgique... En tout cas bien cool le nouveau site ! Bravo