021

Joséphine de Bacon n’avait pas la vie facile. Son très maigre salaire ne lui permettait pas d’économiser pour espérer quitter la Grande-Bretagne. Tous les matins elle vivait le calvaire de fuir les attaques incessantes de tous les amoureux du petit déjeuner traditionnel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *