103

Olivier faisait tellement peu de rêves, qu’il avait mis au point l’unique procédé capable de les lyophiliser. Par contre, il n’avait toujours pas trouvé comment les relire, afin de les revivre. Pour le moment, il se contentait de les manger.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *