092

Raphaella Bilidjine sortait des queues du sol. Elle enfonçait sa main n’importe ou dans la terre et en tirait des poils de renard ou de blaireau. Ce n’est qu’à 45 ans qu’elle trouva sa place dans l’univers, auprès d’une tribu africaine qui la vénéra en tant que prêtresse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *