Jukin 6

06. Ce matin, Jukin a retrouvé son amour perdu.

Qu’est ce qu’il était laid. Laid à en pleurer. Laid à en vomir pour être parfaitement honnête. Ça le décevait profondément. Il se demandait d’ailleurs s’il n’en avait pas une part de responsabilité. Comme une pomme délaissée au fond d’un placard se dessèche et flétris. Il aurait peut être dû l’entretenir, son amour perdu. Avec des souvenirs. Un pèlerinage régulier, c’est ça qu’il fallait. Retourner à l’endroit précis où il l’avait trouvé. C’était une très bonne idée. Mais pour cela, il lui fallait un nouvel amour perdu, l’autre était irrécupérable. On ne peut tout de même pas entretenir quelque chose d’aussi dégoûtant.

Il enfila une belle chemise et se plaça à la terrasse d’un café. Un diabolo pétillant dans son verre, il observait ce qui passait. Quand une fille s’approchait, il la montrait du doigt et hurlait « non ! » si elle ne correspondait pas à ses critères. « Non ! » celle-ci était trop jolie, trop fraîche pour un amour perdu. Il avait besoin d’une fille plus nostalgique. « Non ! » celle-là était trop moche, complètement hors sujet. « Non ! » celle-ci était trop grosse. « Non ! » celle-là trop maigre. « Non » pas assez féminine. « Non ! » trop vieille. « Non ! » trop joyeuse. Mais attendez. Jukin s’était figé dans l’espace, la bouche entrouverte et les yeux légèrement écarquillés. Approchait du trottoir d’en face, une fille brune et mince, toute mignonne, le regard profond et un soupçon mélancolique. Comme une échalote tombée du ciel, Jukin était tombé amoureux.

(Lire la suite…)

1 commentaire
Anonyme:
Justin s'est échappé de l'asile !!!
Moman