Lancement d’une série de nouvelles: JUKIN, à la vie, à la con

01. Ce matin, Jukin a eu l’idée de faire son site internet de collection de viandes.

Ca commence à sentir dans la cuisine. Une odeur de moisi et de pâte à tartiner. Il en a marre de glisser dans le petit jus rouge qui s’est répandu en flaques sur le carrelage. Alors il revient du magasin d’informatique où le gars lui a vendu tout un matériel inutile et déjà à moitié obsolète. Mais il ne peut pas se débarrasser de toute cette barbaque simplement en la jetant. Pour cela, il a besoin d’abord d’en capturer l’existence. Et même de partager sa fascination. L’Internet lui semble le meilleur moyen.
 

Polaroid à la main, il flash tous ces morceaux mi sanguinolents, mi mousse végétale. Il met un quart d’heure à allumer tout l’équipement d’informatique. Puis, comme le mec lui a indiqué, il insert la disquette griffonnée au crayon : création de site. Tout un tas de fenêtres et d’affichages clignotent devant ses yeux. Il ne comprend rien. Alors il tape au clavier en suivant son instinct. Il regrette un instant de ne pas avoir acheté de souris, mais la facture aurait dépassé son pouvoir d’achat. Finalement un buzz le ramène à l’écran qui affiche : site créé. Jukin n’en croit pas ses globes oculaires. Il a réussi !

 
Surexcité, il met la disquette gribouillée : surf internet. Des panneaux apparaissent au milieu de bannières clignotantes. Il cherche son site. En fait, il réalise qu’il n’en connaît pas l’adresse. Il se résout à insérer la disquette : recherche internet. Il tape fébrilement : « collection » « viande », dans la case. Il parcourt les 3 pages de réponses et fouille tous les sites. Ça n’a aucun rapport : sites de rencontres, d’animaux empaillés, d’agrandisseurs de pénis, de musées ennuyeux, de voyages pas chers… Pas la moindre trace de chair morte. Dans un coup de folie, il tente la recherche : « collection » « de » « viandes ». Shlaken : il obtient les 3 mêmes pages de réponses. Il les parcourt machinalement et retrouve les mêmes sites. Il continue jusqu’à la 3ème page tout de même. C’est alors qu’il remarque une réponse supplémentaire tout en bas, en petits caractères : collection de viandes. Il manque de briser son clavier en lui mettant un coup de poing pour valider. Jukin voit alors s’afficher d’innombrables bouts de bêtes, bien rouges, parfois bien verts. C’est extraordinaire. Malheureusement, ce ne sont pas SES bouts de bêtes.

2 réponses à “Lancement d’une série de nouvelles: JUKIN, à la vie, à la con

  1. D’autres que toi ont eu la même idée Justin !!
    Faire partager leurs bouts de barbaques !! ce sont des serials killers ! ha ha ha ha ha …

    Neels

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *