Jukin 21, c’est mascarade

21. Ce matin, Jukin a décidé de faire ressortir son côté animal.

Au dehors, raisonnaient les bruits du carnaval. La liesse battait son plein et il grimpa au grenier. De là haut, il pouvait observer les festivités. Après quelques instants à détailler les costumes, une conclusion s’imposait à lui : ils étaient nuls ! Quelle déception pour lui qui estimait tant l’idée de se travestir. Les gens faisaient ça par-dessus la jambe, sans envergure. Comme s’ils se moquaient de l’idée du déguisement, qu’ils prenaient ça à la légère, pour un jeu. Pendant que Jukin se griffait l’intérieur du bras, les yeux révulsés par ce qu’il voyait, il eu son idée.

La foule continuerait à gesticuler dans la rue et ça durerait jusqu’aux premières lueurs du matin suivant. Il disposait donc de temps devant lui, et il en avait besoin. La première chose à faire était une liste du matériel. Il rassembla tout ce qu’il avait déjà dans son atelier et partit vadrouiller. Connaissant l’itinéraire du carnaval, il emprunta les ruelles désertées, car tout était broyé sur le passage de la procession. Ce qui manquait fut rapidement rassemblé. Qu’il le trouva dans des cours isolées, des décharges ou sur des toits.

(Lire la suite…)

2 commentaires
nikubik:
vu le niveau, ya moyen qu'il vienne leur montrer ce que c'est !

Anonyme:
Bon bah je viendrais peut-être au prochain carnaval de Caen alors ! ça risque d'être sympa si Jukin y fait un tour !
Audrelfe