Jukin 31

Ce matin, Jukin se sent flasque.
titre proposé par Marion

C’était une période sombre. Jukin voulait en inverser la tendance. Il ressortit à cet effet sa plume de collection dont le coffret prenait la poussière au grenier. Elle lui évoquait un passé faste et il espérait ainsi briser le flux négatif.

Assis dans un fauteuil du séjour, la tige roulait entre ses doigts tandis que son cœur se réchauffait à ses souvenirs. Mais elle lui échappa. Comme paralysé, il regarda son vol irrégulier jusqu’au radiateur. Quand il put se mouvoir, elle s’engouffra derrière les barreaux de fonte. Vraiment, il fallait rompre cette chaîne. Bien entendu sa main ne passait pas. Alors il s’allongea au sol et tenta de souffler sa plume par en dessous. Elle remontait pratiquement en haut, mais le radiateur était trop grand pour qu’il puisse en même temps s’en saisir de la main. Furieux, il se redressa et força pour passer son bras. Il se meurtrissait et ça ne changeait rien. Il abandonna. La plume coincée semblait le fixer.
Cet affront supplémentaire l’avait épuisé, si bien que son bras lui semblait se liquéfier d’accablement. Il n’avait pas encore remarqué, mais le bout de ses doigts était vert pistache. Laissant son imagination dériver de ses sensations, il plaça sa main au dessus du radiateur. Elle s’allongeait mentalement à mesure que la couleur verte remontait. Jukin la remarqua, mais ses doigts immenses et gélatineux atteignaient la plume. Il se disait que c’était formidable même si le vert recouvrait déjà son poignet. Quand le bout de ses ongles déplaça la plume, il sursauta. Tout cela était réel. Sa main molle et verte pendait derrière le radiateur sur 70cm. Le majeur à lui seul devait atteindre les 40cm. Paniquant à cette vision, il se mit à courir sans but. Son membre retrouva alors son état normal. Il s’arrêta net et vérifia 1000 fois qu’il n’était plus élastique et compara longtemps sa couleur avec son autre main. Convaincu que tout était rentré dans l’ordre, il devina la raison de sa déformation temporaire.
(Lire la suite…)

Laisser un commentaire