Le mystère de la planète rouge

MARS

Mars est une planète rouge, son sol est recouvert de poussière de roche et de blocs de pierre. La température est de -20°C à -60°C mais la fine atmosphère protège des rayons ultraviolets du soleil.

Une ombre bouge au loin, elle recouvre tout une colline et continue à se déplacer. Elle devient plus foncée comme-ci elle se rapprochait du sol. On ne distingue plus les détails de ce dernier.

Une tempête se lève non loin de là et nous regarde. Elle a choisi sa cible et se rapproche à une vitesse stupéfiante. Il est inutile de s’abriter. Le vent s’enroule autour de nous, comme les bandes invisibles d’une momie. Les pieds ne touchent plus terre, euh mars…

Quelle puissance extraordinaire qui dévaste tout. Mais en même temps, il y a une telle tranquillité dans cette irrésistible nature. L’échelle des dimensions est bouleversée, les sens sont au point de rupture GRONDEMENT.

SILENCE absolu, à croire que l’on est devenu sourd. Et froid, froid insoutenable. Un flash rouge de temps à autre nous confirme que l’on n’a pas perdu la VUE, et rompt la monotonie du noir à pois blancs dispersés dans lequel nous sommes plongés.

Puis réchauffement, scintillement. Mon corps brille et rougeoie. Derrière la lumière propre de mon corps apparaît régulièrement du vert et du bleu. Ces couleurs me choquent, je ne les ai encore jamais vu aussi pures.

Température douce, sol meuble, spectre total de la lumière. Mon corps touche terre. Trajectoire rectiligne, décélération. Eau. De l’eau. Fluidité naturelle, VIE.

Apaisement total. Je me sens bien. Nos corps se sont reposés et nos esprits sont vifs. Cette lumière filtrée est un régal. Tout comme la température est idéale. La vie possible, la vie facile. LE PARADIS.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *