Pour l’anniversaire de Clémentine

Le voyage de Clémentine

Les fesses bronzées, Clémentine s’égare entre les hautes herbes des dunes.
Un léger vent soulève des grains de sable qui lui fouettent la peau rougie.
Elle aime cette sensation de flagellation. Etrangement elle se sent libre.
Tous les mouvements sont possibles, tous les cris et les pensées les plus folles.

Mais elle reste immobile et silencieuse.
Un frisson remonte de ses poumons pour nouer sa gorge et remplir ses yeux d’eau de mer.
Ses lèvres tremblent.
Le temps est parfait, aucun nuage ne vient déformer le bleu azur du ciel.
Quelle solitude !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *