Marion m’a inspiré

HUSKY STYLE

Tes jambes sont balayées
par un souffle froid et sec.
Le vent est tellement rasant
que tes chevilles se tordent sur la glace.
La faible lueur diffuse du soleil blanc
laisse place rapidement au crépuscule gelé.
Tes vêtements se craquèlent,
la moelle de tes os se saisit.
Le tissu se déchire et
est emporté par le blizzard.

La banquise te semble infinie.

Ta poitrine se répend dans l’air.
Une vapeur cotoneuse emporte
le peu de chaleur qui t’animait.
Tu poses un genoux à terre,
mais tu ne ressens déjà plus rien.
Ce doit être la nuit qui t’entoure,
qui te rend si lasse.
Tu te laisses aller sur le flanc.

Tes cheveux se mèlent à la glace, tu es bien.
Un tourbillon de crystal t’enveloppe,
c’est agréable, tu as l’impression qu’il te réchauffe.
Mais tes yeux te piquent,
tu désires fermer tes paupières engourdies afin de te reposer.
Quelque chose dans ton esprit résiste.
Tu n’en peux plus,
tu forces la porte,
tes yeux deviennent deux fentes horizontales.
Tu te sens libérée,
un long repos t’attend.
Tout devient sombre.
Des lumières s’allument
au loin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *