Pour l’anniversaire d’Audrey

LE FAR WEST A UN AN DE PLUS

…si bien que la falaise se penche et s’exprime dans un latin inaudible :
« pourquoi une telle vue de l’esprit ? ».
Le cow-boy à la longue robe frangée ne sait pas quoi lui répondre.
Il se sent idiot et seul face à cette idée qu’il a lui-même lancée.

Des vagues se fracassent sur les angles tranchants des rochers.
L’écume gicle au visage et les jets d’eau de mer cinglent la peau.
Le grondement de cette mousse blanche ne fait que couvrir
un silence pesant. Le cow-boy a les bras crispés.

Il balaie toutes ces idées et ces concepts stériles de son esprit et dégaine son arme. La falaise est surprise et décontenancée d’abord, mais elle se met à rire ensuite.
Le cow-boy lui explique qu’il a mis au point cette arme lui-même et qu’elle est capable de la terrasser.

La falaise hausse les épaules et expire lentement. Elle lui dit qu’il n’a rien compris alors. Même si cette arme est efficace, là n’est pas le problème.
Le cow-boy esquisse un geste de la main.
De la fumée blanche s’échappe du canon de l’arme de mer.
La falaise s’effondre dans un fracas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *